Films et téléfilms tournés

dans les Hautes-Pyrénées


Plusieurs films ont été tournés dans notre département. Ce sont surtout les décors extérieurs de Gavarnie, du Pont d'Espagne, de la Vallée d'Aure et des Nestes-Baronnies qui ont été utilisés, ou alors la ville de Lourdes. Quelquefois c'est juste un petit bout de film qui a été tourné chez nous, et dans le scénario la scène est parfois censée se dérouler en Espagne, en Ardèche ou dans d’autres pays ! Comme M. Pierre Pujo ou Raymond Domecq, n’hésitez pas à nous signaler d'autres films ou téléfilms oubliés.

Accueil.

1948 Le bout de la route- Tourné en 1948 d'après l’œuvre de Jean GIONO à Saint Sauveur et la scène de l'explosion à la Glère. Film d’Émile Couzinet. Avec Georges Galley, Eugène Frouhins, Louise Fouquet, Mona Dol, France Descaut, José Luccioni, Guy Poni. Genre : Comédie dramatique. Durée : 1H25min. Type : Noir et blanc. Le sort d'un sans domicile qui erre dans la campagne jusqu'à être chaleureusement accueilli dans une ferme-étape. La cinémathèque itinérante de Corse possède le film (film signalé par M. Pierre Pujo).


M. Edmond Tuchais a participé au tournage du film, il nous raconte en 2013 : « Âgé de 8 ans, j'ai participé au tournage d'une scène comme figurant avec mes parents à Saint-Savin, sur la place du Trey, autour de la fontaine Wallace située à l'entrée de celle-ci sur la D13. Je n'ai pas de souvenir précis du tournage. Il avait eu lieu un après-midi ensoleillé de juillet ou août (vacances scolaires chez mon grand-père à Pierrefitte) , plutôt en 1947 puisque le film est sorti en 48. Nous avons été « recrutés » sur place, et dans la tenue où nous nous trouvions. Les prises de vue ont duré 2 ou 3 heures. Je crois me souvenir qu'une jeune actrice était manifestement l’héroïne de cette séquence. C'était fascinant pour un gamin de mon âge, sortant de la guerre... ».

1953 Moineaux de Paris - Tourné en partie aux Grottes de Médous (commune d’Asté, près de Bagnères-de-Bigorre) avec notamment Jean-Pierre Aumont, les petits chanteurs à la croix de bois et Louis de Funès dans un de ses premiers rôles. Un impresario américain veut engager Les petits chanteurs à la croix de bois pour une tournée aux États-Unis. Jeannot, l'un d'entre eux, reconnait le médaillon de sa grand-mère. Il le réclame. On lui refuse. Aidé de Césarin, son arrière-arrière-grand-père réincarné, qui fut hussard de la garde de Napoléon Ier, le jeune garçon va sillonner la France à la poursuite de ce bijou de famille et lorsqu'il l'aura récupéré, sera déposé sur le tombeau du roi de Rome.


Ce film nous a été signalé par Raymond Domecq qui avait assisté en 1952 au tournage du film, avec les petits chanteurs qui avaient chanté dans les grottes.


Voir un extrait du film dans les Grottes de Médous

1953 La rage au corps - Film tourné en partie à Cap-de-long en vallée d’Aure (commune d’Aragnouet). Tonio, le seul à refuser les avances de Clara, une cantinière de chantier, éveille en elle un sentiment amoureux.

1960 Il suffit d’aimer - Film tourné à Lourdes et au moulin d'Escoubès. C’est un film racontant la vie de Bernadette Soubirous. Ci-dessus un extrait du film avec l’actrice Danièle Ajoret au milieu des moutons. Le film a eu du succès outre-Atlantique sous le titre de « Bernadette of Lourdes »

1962 La salamandre d’or - Film tourné sur le plateau de Lannemezan, à Capvern près du lac-Saint-Martin (actuel casino) racontant la vie de François 1er. C’est un film de cape et d’épée. Plusieurs centaines de spectateurs assistaient au tournage des batailles, voulant surtout apercevoir Jean-Claude Pascal, acteur très en vogue à l’époque. Les canons du film ont été réalisé par un tourneur sur bois des Baronnies.

2001 La faux - Téléfilm tourné en Vallée d'Aure avec Jean-Pierre Cassel (photo ci-contre). Régis Faucheur-Quitus (Jean-Pierre Cassel) est le maître des marchés financiers internationaux. Quand on lui annonce qu’il a un cancer, il décide de se retirer sur les terres de ses glorieux ancêtres…

2008 L’occitanienne - Film dont l'action se déroule à Cauterets en 1829. Il s’agit d’un huis-clos à 3 personnages : l'écrivain Chateaubriand vieillissant, une jeune femme enflammée de passion pour le grand homme ; et un maître d'hôtel poète dans l'âme, qui se fera, malgré lui, veilleur de nuit et témoin voyeur bienveillant. Inspiré d'un chapitre des Mémoires d'outre-tombe.

Pour les cinéphiles, voici quelques films célèbres tournés dans notre région Midi-Pyrénées :

- 1963 :  Les tontons flingueurs (Montauban)

- 1966 : La Grande Vadrouille (Aveyron/Peyreleau)

- 1975 :  Le vieux fusil (Tarn/Bruniquel)

- 1982 :  Le retour de Martin Guerre (Ariège)

- 1989 :  Milou en mai (Gers)

- 1993 :  Ma saison préférée (Toulouse et Tarn)

- 1995 :  Le bonheur est dans le pré (Gers)

- 1999 :  La neuvième porte (Ariège et château de Puivert dans l’Aude)

- 2010 :  Le fils à Jo (Tarn/Salvagnac)

1997 La fine équipe - ce téléfilm dramatique d’Yves Boisset a quelques scènes tournées en Neste-Baronnies, notamment à Labastide. Plusieurs pointures du cinéma sont au générique : Bernard-Pierre Donnadieu, Jean Yanne, ou encore Roland Giraud. Nicolas est un adolescent à problèmes qui vit avec sa sœur et sa mère souvent absente dans une cité à La Courneuve. Passionné de course à pied, il se fait un jour kidnapper par des gangsters l'ayant confondu avec le fils de l'un de leurs ennemis.

1990 Veraz - Film tourné au Plateau de Cayan dans la vallée du Marcadau (Cauterets). Un médecin de Lourdes fut appelé une nuit pour soigner l'immense vedette américaine. Suite à une bagarre sur le plateau de tournage, il fallut lui poser plusieurs points de suture ! Parce qu'il s'est fâché avec son père qui le délaisse, le jeune Théo fugue. Perdu dans les Pyrenées, il rencontre Quentin, un vieux bûcheron américain au passe mystérieux, amoureux de la nature et ennemi des hommes. Ainsi commence une merveilleuse amitié, qui sera aussi une initiation aux secrets de la nature.

1993 Pas d’amour sans amour - Film d’Evelyne Dress sorti en 1993. La fille Conan avait sauté à l'élastique en robe de mariée au pont Napoléon. L'équipe se retrouvait à la pizzeria chez Christine et faisait la fête toute la nuit (film signalé par M. Pierre Pujo). La belle Éva, célibataire de 40 ans, sort d'un échec amoureux avec Bruno qui l'a quittée car elle voulait un enfant mais lui non. Mais pour la jeune femme, pas d'amour sans amour. Aidée de sa mère et de quelques amies, la voici en quête de l'âme sœur. La plupart des hommes rencontrés s'avèrent décevants, et elle n'est pas au bout de ses surprises.

Documentaires, publicités... dans le 65 :

Trop nombreux pour être tous cités. Signalons les émissions cultes « La chasse au trésor », « Des racines et des ailes », « C’est pas sorcier », la publicité pour le Citröen 4 x 4 au chaos d’Héas à Gèdre, le magnifique documentaire « Les quatre saisons du berger ». Nombreux reportages sur les montagnes, l’ours, la chasse, les traditions locales...

Les frères Larrieu- Arnaud Larrieu et Jean-Marie Larrieu sont deux frères réalisateurs et scénaristes français. Arnaud est né le 31 mars 1966 et Jean-Marie Larrieu le 8 avril 1965, tous deux à Lourdes. Ils sont connus pour leurs longs métrages à partir des années 2000. Mais ils ont auparavant réalisés deux courts-métrages ayant pour décor leur ville natale Lourdes.

1993 Bernard ou les apparitions (24 min) - Un jeune homme de Paris, abandonné par la fille qu'il aime, se retrouve dans une petite ville, au pied des Pyrénées. Comment notre héros va-t-il, petit à petit, reprendre connaissance et repartir dans une histoire ? Comment un lieu inconnu, avec ses rues, ses gens, ses cafés et son horizon ramène à la vie notre personnage, jusqu'à l'instant de bonheur dans la montagne (film signalé par Pierre Dadé-Brenjot).

2001 Madonna à Lourdes (24 min) - Une jeune femme se promène dans Lourdes, accompagnée d'une statue de la Vierge d'1m70, en plâtre, peinte en jaune. Elle rencontre un photographe, qui les conduit dans une grotte.

2007 Phantomschmerz - Les scènes finales du film ont été tournées au col du Tourmalet mais aussi Sers, La Mongie, Barèges. Phantomschmerz raconte l’histoire d’un homme, cycliste passionné dont la vie est bouleversée à jamais lorsqu’il perd une jambe dans un accident de la route. Il essaie d’oublier mais les douleurs de son membre fantôme le rappelle sans arrêt à son passé. Avec l’aide de Nika, il développe la force et la confiance en soi nécessaire pour affronter la vie de nouveau… Son rêve ultime se concrétise par la montée du col du Tourmalet (dernière scène du film).

2008 Lourdes - Film tourné à Lourdes bien sûr, avec Sylvie Testud et Léa Seydoux. Christine a passé la majeure partie de sa vie immobilisée dans un fauteuil roulant. Elle se rend à Lourdes afin de sortir de son isolement. Elle se réveille un matin apparemment guérie par un miracle. Le leader du groupe de pèlerinage, un séduisant membre de l’ordre de Malte commence à s’intéresser à elle. Alors que sa guérison suscite jalousie et admiration, Christine tente de profiter de sa nouvelle chance. On retrouve dans ce film l’atmosphère particulière de Lourdes qui est bien rendue : des scènes dans les rues, dans le domaine de la Grotte, et même une excursion au Pic du Jer.

2000 La brèche de Roland - Film des frères Larrieu, sorti le 15 novembre 2000, qui raconte l'histoire d'une famille partie faire de la randonnée sur le chemin Espagnol derrière la brèche de Roland (Gavarnie) (film signalé par M. Pierre Pujo).

2008 Le voyage aux Pyrénées - Film tourné en totalité dans notre département. L'histoire est un peu bizarre mais les décors sont superbes ; on reconnaît Luz, Gavarnie, la chapelle d'Héas (Gèdre). Quelques personnes du pays y font des apparitions.

1963 et vint le jour de vengeance - Film en noir et blanc tourné avec un casting prestigieux, sur le thème de la guerre civile espagnole et du franquisme. Un ancien chef républicain espagnol (Gregory Peck) vit en exil à Pau. Il va retourner en Espagne pour voir sa mère morte. Là, l’attend le capitaine Vinolas (Anthony Quinn) qui rêve de le capturer. De très belles images de Lourdes (domaine de la Grotte), des montagnes du val d’Azun (Soulor, Aubisque) et de la brèche de Roland. La ville de Pau est également remarquablement filmée. Film connu en Amérique sous le nom de « Behold a pale horse ».

2007 Le scaphandre et le papillon - Film  dont une partie est tournée à Lourdes. Un accident vasculaire brutal a plongé Jean-Dominique, journaliste et père de deux enfants, dans un coma profond. Quand il en sort, toutes ses fonctions motrices sont détériorées. Avec son oeil, il arrête l'attention de son visiteur sur les lettres de l'alphabet qu'on lui dicte et forme des mots, des phrases, des pages entières… C’est un excellent  film, magnifique, que nous vous conseillons de voir.

1996 Hommes femmes mode d’emploi - L'histoire de l'amitié de deux hommes qui se rencontrent dans la salle d'attente d'un médecin. Vers la fin du film, Bernard Tapie et Fabrice Luchini arrivent à Lourdes en hélicoptère. Cela nous vaut, entre autres, de très belles images aériennes de Lourdes sous la neige.

1997 Demain ne meurt jamais - Les premières scènes de ce « James Bond » ont été tournées en janvier 1997 à la station de ski de Peyragudes transformée pour l’occasion en frontière russe, au cœur de l’Himalaya. Peyragudes avait surtout été choisie grâce à la présence d’un altiport qui permettait de faire décoller des avions de chasse.

2001 Le pacte des loups - Film tourné dans plusieurs lieux des Baronnies : Dans la haute montagne des Baronnies, Le Pla du Moula dans la basse montagne des Baronnies, Col de Couradabat dans la basse montagne des Baronnies, dans les forêts de la Haute et Basse Montagne des Baronnies et de la Prade de Bayelle dans la vallée de la Neste, La Barthe-de-Neste (et aux alentours), Labastide : un ruisseau plonge dans la grotte de la Perte où se trouve le repaire de la Bête. On reconnaît aussi l’Abbaye de l'Escaladieu (scène avant la guérison de la jeune sœur attaquée par la bête sous la neige - photo ci-contre) et la chapelle de Garaison (scène où Grégoire extrait la balle d’argent de son ami l’Indien - photo ci-contre). De nombreuses vedettes sont à l’affiche de ce film (Samuel Le Bihan, Vincent Cassel, Monica Bellucci, Jérémie Renier, Emile Dequenne ainsi que Mark Dacascos qui joue le rôle de l’Indien et que l’on retrouvera plus tard dans le rôle du méchant Wo Fat dans la série Hawaï 5.0). Les décors et les scènes sont très esthétiques. Attention toutefois à ne pas regarder ce film avec de jeunes enfants (-12 ans), ils pourraient être choqués par certaines scènes.

1989 Le Provincial - Film tourné entre Gavarnie et Lourdes pour moitié et l’autre partie à Paris. On reconnaît bien les communes de Chèze, Ouzous, Arcizac-ez-Angles. Des scènes au Donjon des Aigles à Beaucens et au stade de rugby de Lourdes (on aperçoit dans les vestiaires Hueber, Garuet, Rancoule, Armary ainsi que les joueurs de l’époque).  Le réalisateur, Christian Gion, est originaire de Lourdes. Il a même raconté ses souvenirs de lycéen tarbais au lycée Théophile Gautier dans « Le Pion ». Des scènes savoureuses et parfois en occitan (Michel Galabru est excellent). A noter une autre apparition de notre chanteur local Edmond Duplan qui fait danser les acteurs principaux. Henri Genès  a un rôle formidable de curé bigourdan. Un bel hymne à la Bigorre qui fait passer un bon moment.

Accueil.

1960 La pendule à Salomon - Film tourné à Tramezaygues et Aragnouet. Pour se venger d'un affront qui lui a été fait, le charpentier Jean-Baptiste, démolit le clocher du village. Exclu par la Confrérie des charpentiers, il part avec deux autres compagnons, pour édifier le cintre d'un pont. Affrontant les éléments naturels ils réussissent leur ouvrage. A son retour, il constate que son fils a reconstruit le clocher.


A noter à l’affiche le nom de Raoul Vergez, originaire de Pouzac par sa mère (même s’il est né à Abidos dans le 64), il avait construit l'ancien gymnase du stade Bagnérais en lamellé-collé, remplacé récemment par le gymnase Cordier (merci à Raymond Domecq pour cette précision). Raoul Vergez (1908-1977), grande figure du monde des compagnons a été menuisier en île-de-France où il inventa le fameux lamellé-collé. Idéaliste, il est l’auteur de plusieurs livres, dont le premier a donné naissance à ce long métrage, « grand-prix du film social 1961».

La pendule à Salomon - Ce cintre de pont de 66 mètres de portée, construit sur un abîme de 118 mètres de profondeur, a été monté en trente-trois jours de travail, par quinze compagnons, à Saint-Lary. Il avait été préfabriqué à Paris, dans les ateliers de Raoul Vergez, président des Compagnons Passants Charpentiers, pour les besoins du film.

Les Compagnons du Tour de France (par l’intermédiaire de Jean-Paul Chapelle que nous remercions vivement) nous ont permis de visionner ce film d’une grande rareté. L’action commence pendant la seconde guerre (1943-44) pour se terminer après guerre en 1946. C’est un hommage au  compagnonnage avec de beaux moments de fraternité. Nous avons apprécié les scènes dans les cours de ferme et les rues des villages, ainsi que la coupe et le transport de bois dans les forêts de la vallée d’Aure. Le film donne également des explications sur les chrismes présents dans plusieurs églises des Pyrénées.  De plus, Jean-Paul Chapelle nous apporte les précisions suivantes  : « Vous le savez sans doute, il reste des vestiges de ce pont, les culées que je suis allé voir. Quand on voit le lieu, et les moyens de levage qui existaient alors, l'entreprise était folle ! Le clocher que "Rousse" renverse était un vrai réalisé exprès sur la petite avancée de l'église de Tramezaigues. » - Ce film fait véritablement partie de notre patrimoine.


2007 L’auberge rouge - Film tourné en partie dans les Pyrénées : Plateau de Beille en Ariège, Ax-les-Thermes, Gavarnie et Cauterets. Les scènes de chutes d’eau et la scène finale se déroulent au Pont d’Espagne, avec l’autorisation exceptionnelle du Parc National des Pyrénées..

2014 Les combattants - film de Thomas Cailley avec Adèle Haenel, Kevin Azaïs.

Des scènes du fim sont tournées dans les Landes, à la gare de Pau et pour notre département dans le bois d’Azereix.

Ce film était en compétition à la Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2014.

« Une histoire d'amour, une histoire de survie et surtout un film d'acteurs impliqués corps et âmes. » allocine.fr

Sortie en salle le 20 août 2014.

Film signalé par M. Pierre Pujo.

2014 Le Vieux Gaulois - téléfilm de Gérard Holtz.

C’est un « docu-fiction » sur l’histoire d’un coureur cycliste des années 1910 : Eugène Christophe. En 1913, Eugène Christophe casse la fourche de sa bicyclette dans la descente du Tourmalet. Il va marcher avec son vélo jusqu’à Sainte-Marie de Campan où il réparera son vélo dans une forge. C’est un épisode légendaire du Tour de France. Outre le comédien Antoine Holtz qui tient le rôle principal, on note la participation bénévole de Claude Brasseur dans le rôle du patron du Tour de France de l’époque. Des scènes sont tournées dans notre département, notamment à Asté. La première diffusion du téléfilm a eu lieu le lundi 7 juillet 2014, sur France 2, après une étape du Tour.

2010 Just Inès - Une partie du film est tournée à Vidouze (tournage en 2007), près de Maubourguet. L’autre partie est tournée en Angleterre. « Tom se sent seul et rongé par le doute de soi. Après peu de temps, il devient ami avec une étudiante qui s'appelle PJ. Un amitié est né qui l'aide à comprendre ce qui est important dans la vie. Ensuite Tom rencontre sa belle voisine française Inès. Un rapport se développe entre eux. Elle a un air de mystère et Tom s'intéresse à elle. Lorsqu'il apprend des renseignements sur sa vie, il se rend compte que les problèmes auxquels il fait face ne sont pas si graves que ceux de Inès. » - Le film a reçu d’excellentes critiques, mais il est hélas introuvable en France.

2011 Une vie française - Ce film pour la télévision a été tourné à Tarbes avec pour acteur principal Jacques Gamblin. « Lorsque Paul Blick, 54 ans, photographe pour ouvrages spécialisés, rentre d'un long voyage à l'étranger, il apprend que sa fille Marie a été internée dans un hôpital psychiatrique pour schizophrénie. Quant à Vincent, son fils, il fait tout pour éviter son père. Paul prend alors conscience de ses manquements, de sa propre fuite pour oublier ses blessures. Persuadé que ce sont ses secrets qui l'ont rendue malade, il entreprend de raconter sa vie à sa fille : son passé, sa jeunesse et des secrets de famille qu’elle ne soupçonne même pas… » - Ce très bon film est l’adaptation d’un roman qui connut le succès en librairie.

2015 Un village presque parfait - film de Stéphane Meunier, avec notamment les acteurs Didier Bourdon, Lorant Deutsch et Denis Podalydès. Tournage entre août et octobre 2013 à Aulon (en grande partie) mais aussi Labastide, le Lac d’Aumar pour les parties de pêche… C’est un remake du film québecois « La grande séduction ».

« Saint-Loin-la-Mauderne », un petit village frappé de plein fouet par la crise et la désertification. Son dernier espoir : relancer l'usine de fumage de saumon. Seul problème, les assurances exigent la présence d'un médecin à demeure. Or, le dernier a pris sa retraite il y a plus de cinq ans sans jamais trouver de remplaçant. Derrière Germain, leur maire bourru mais charismatique, les habitants vont tout faire pour convaincre le très parisien docteur Maxime Meyer que le bonheur est à Saint-Loin-la-Mauderne !

C’est une comédie qui donne le moral, avec les paysages superbes de notre région, des seconds rôles excellents dont des personnages locaux, des rugbymen de l’US Ayguette...

Sortie en salle le 11 février 2015.

2013 La grande boucle - avec Clovis Cornillac, Ary Abittan, tourné en partie dans notre département : Tourmalet, Tarbes, Gavarnie (hôtel du Vignemale), mais aussi Lanespède (viaduc), Ibos (traversée du village) et Bagnères (gare). François est un passionné du Tour de France. Licencié par son patron et quitté par sa femme, il part faire la Grande Boucle avec un jour d’avance sur les pros. D’abord seul, il est vite rejoint par d’autres, inspirés par son défi. Les obstacles sont nombreux mais la rumeur de son exploit se répand. Les médias s’enflamment, les passants l’acclament, le Maillot Jaune du Tour enrage. François doit être stoppé !

Un film destiné à un public familial, avec les apparitions de personnages liés au vélo et qui jouent leur propre rôle : Bernard Hinault, Laurent Jalabert, Nelson Montfort, Michel Drucker…

2011 Avant l’aube - tourné en presque totalité à Gavarnie (et un peu en Andorre). Frédéric, un jeune en réinsertion, travaille dans un grand hôtel à la montagne. Un client disparaît.

C’est un thriller psychologique intéressant dans lequel l’ambiance de haute montagne et de neige permanente est oppressante, sombre. Le rapport entre le patron et son employé est magistralement bien joué, de même que tous les seconds rôles excellents, notamment Sylvie Testud. Mais finalement le point central du film, c’est le grand Hôtel du Vignemale où toutes les scènes importantes sont filmées, en intérieur comme en extérieur. Pour les décors, outre les scènes à Gavarnie, on reconnaît bien une scène de voiture qui se passe sur la 2x2 voie entre Argelès-Gazost et Lourdes, et des décors autour de Gèdre. Les noms de Gèdre, Pierrefitte, Saugué et même du quartier de Laubadère à Tarbes sont évoqués par les personnages du film.


1955 Lourdes et ses miracles - Premier film documentaire sur Lourdes. C’est un témoignage formidable sur les sanctuaires en 1955. Georges Rouquier voulait un film neutre sans propagande. Beaucoup de pèlerins fixaient la caméra qui était pour beaucoup d’entre eux une nouveauté, et cela gênait considérablement le réalisateur qui dut employer les grands moyens, avec une affiche explicite qui nous fait sourire aujourd’hui. Merci à Anne-Marie Cheoux-Damas pour le signalement de ce film, qu’on peut trouver en DVD d’occasion si on a de la chance.

2002 Un homme un Vrai - Ce film est une comédie sentimentale dans le style caractéristique des frères Larrieu. Les deux personnages principaux partagent les scènes entre les décors des Baléares et des Pyrénées centrales, le tout servi par la musique de Philippe Katerine. Bon accueil de la critique. Les scènes dans les Pyrénées se passent en haute montagne (refuge, randonnées, bivouac, coqs de bruyère). Une scène vers la fin se passe à l’aéroport Tarbes-lourdes et dans son restaurant. Au générique figurent les noms de Cauterets, Hautacam, Artalens-Souin, Arrens-Marsous, Saint-Savin…

1978 Passeur d’hommes - Film tourné à Cauterets, Arreau et Pierrefitte. Anthony Quinn y joue le rôle d'un berger basque qui doit faire passer en Espagne un savant, sa femme et ses deux enfants. Beaucoup de scènes dans la montagne enneigée (notamment une belle avalanche). La scène la plus spectaculaire, vers la fin du film se passe au Pont d’Espagne, transformé pour l’occasion en poste frontière France-Espagne gardé par les Allemands. Cascades et fusillades s’y succèdent avec des véhicules et des uniformes d’époque. Parmi les autres acteurs, on trouve de véritables célébrités comme Malcolm Mc Dowell (révélé dans « Orange mécanique ») très convaincant en capitaine SS, sadique et dément. On trouve aussi les excellents acteurs Christofer Lee et James Mason. Nom du film en espagnol : « El Pasaje » et en anglais : « The Passage ».

1980 Jean de chalosse - Téléfilm réalisé en Vallée d'Aure. Ce téléfilm très populaire est inspiré du roman dont vous pouvez voir la photo ci-contre. Il a reçu un accueil très ému du grand public et élogieux de la critique. Au début des années 1930, un vieil homme, enveloppé dans une peau de mouton, dort sur les marches d’une porte condamnée…

1988 Savannah - Le cirque de Troumouse a partagé la vedette d’un film de Marco Pico avec le chanteur rock Jacques Higelin. Le village de Gèdre a été choisi par la productrice Marie-Christine Lefèvre pour tourner l’épilogue de la cavale cinématographique de “ Savannah ” dans laquelle figuraient, outre le chanteur Higelin, Marcel Bozzufi, Daniel Martin, René Feret, Jean-Pierre Kohut Svelko et la petite Elodie Gautier. Tous les acteurs, comédiens, techniciens, ont apprécié leur séjour dans ce village des Pyrénées. Les trois hôteliers de la Brèche-de-Roland, des Pyrénées et de l’hôtel-résidence de la Grotte avaient tenu, malgré la morte saison, à rouvrir leur établissement pour favoriser le bon déroulement du tournage (film signalé par M. Pierre Pujo).

1983 Archipel des amours - Film comportant neuf courts-métrages réalisés par neuf auteurs différents. Lourdes sert de décor à un de ces courts-métrages « Lourdes l’hiver » réalisé par Marie-Claude Treilhou. Dans les rues désertes de Lourdes en hiver, un vieil homme a perdu sa femme. Il la retrouve. Cauchemar ou miracle ? « Habituée des lieux l'été par les faits de nombreux pèlerinages avec ma mère et mes différentes écoles catholiques où j'étais scolarisée, j'ai eu l'occasion de revenir à la Grotte en plein hiver, un jour morose. J'ai été saisie par le vide de la ville en zone commerciale et j'ai été témoin d'une scène de dispute entre deux personnes âgées. ça m'a donné le fil conducteur de l'histoire » La Dépêche-du-Midi du 12 nov 2010 . Ce court-métrage de 9 minutes a reçu le prix Jean-Vigo en 1982 (film signalé par Pierre Dadé-Brenjot).

1987 Le miraculé - Film qui a fait couler beaucoup d’encre à l’époque. Le film raconte le pèlerinage à Lourdes d'un faux handicapé, poursuivi par un assureur qui entend révéler la supercherie de l'usurpateur. Ce film n'a pas été tourné à Lourdes, exceptées quelques images d'ensemble qui semblent être plus prises à la volée que réellement pensées. En effet, les autorités n'ont pas vraiment apprécié le scénario. La grotte et son bassin — lequel n'existe d'ailleurs pas en l'état — ont donc été recréés, et légèrement modifiés pour le film (Wikipedia). Interprété par des acteurs de grande qualité, ce film n’a pourtant pas recueilli les faveurs de la critique.

1986 An Mil - Téléfilm de trois épisodes tourné à la Hourquette d'Ancizan. Pour le réaliser, un village fortifié médiéval, voir photo ci-contre, a été construit. Le village sera détruit en 1992 après une tentative malheureuse d'exploitation touristique. A noter une apparition de notre chanteur local Edmond Duplan. Ce téléfilm est recherché par de nombreux internautes et une réédition en DVD serait formidable. D’autres photos ici.

2017 Glacé - Ce téléfilm diffusé pour la première fois sur M6 le 10 janvier 2017 rassembla devant leur petit écran cinq millions de téléspectateurs. Les lieux de tournage dans les Hautes-Pyrénées sont Arrens-Marsous et le Val d’Azun, notamment à Notre-Dame de Pouey-Laün, ainsi que l’hôpital psychiatrique de Lannemezan.